Bienvenue sur le site
DE PLAPPEVILLE

Bienvenue sur le site
DE PLAPPEVILLE

Patrimoine

Bacchus-Xérès (1 rue Paul Ferry)

Bacchus-Xérès (1 rue Paul Ferry)

La présence d’une effigie de Bacchus (Dieu du vin) exprimant sa joie soulig...

Maisons vigneronnes

Maisons vigneronnes

Dans le Pays messin, la tradition viticole est très ancienne et remonte à l...

Les lavoirs

Les lavoirs

De nombreuses sources alimentent fontaines et lavoirs. Ces derniers ont été...

Les calvaires

Les calvaires

De nombreux calvaires disséminés dans le village témoignent de la croyance ...

Migomay, maison de Paul Ferry (9 rue Paul Ferry)

Migomay, maison de Paul Ferry (9 rue Pau…

Plappeville possède aussi le seul vestige des débuts du protestantisme à Me...

Maison du Chapitre de la Cathédrale (18 rue de Tignomont)

Maison du Chapitre de la Cathédrale (18 …

La seigneurie de Plappeville appartenait essentiellement aux religieux de S...

Fontaine du parvis de la mairie

Fontaine du parvis de la mairie

La fontaine, inaugurée en 1996, a été réalisée par André Forfert. Elle repr...

Repose hotte (ruelle des ecoles)

Repose hotte (ruelle des ecoles)

Encore au début du XXème siècle, la plupart des habitants du village, femme...

Carmel (82 rue Général de Gaulle)

Carmel (82 rue Général de Gaulle)

A l’emplacement du Carmel se trouvait la maison seigneuriale. L’abbé de Sai...

Eglise Sainte Brigide

Eglise Sainte Brigide

Après la destruction totale du village par les troupes slaves d'Henri l'Ois...

Mairie, foyer Saint-Michel, maison d'Arros

Mairie, foyer Saint-Michel, maison d'Arr…

On ne connaît pas l’époque de construction de cette maison appelée autrefoi...

A l’emplacement du Carmel se trouvait la maison seigneuriale. L’abbé de Saint-Symphorien y percevait les droits, y rendait la justice au cours des plaids annaux (réunions annuelles) qui se tenaient devant la maison. A la saint Martin, les habitants de Plappeville venaient payer leurs redevances, tant en nature (blé, vin, poules…) qu’en argent.
A la Révolution, les biens ecclésiastiques sont vendus et, en 1840, cette demeure est achetée par la famille Deville.
Après le décès de la baronne Deville, le Carmel de Metz rachète la propriété et s’installe à Plappeville, en 1950. Le bâtiment est transformé, et prend l’allure qu’on lui voit aujourd’hui… Les vestiges visibles de cette demeure bourgeoise du début du XVIIIème siècle qui nous sont parvenus sont les gargouilles de cheneau en forme de «bouches à feu» ornant la façade sur rue ainsi que l’encadrement de l’ancienne porte d’accès.